Optoma UHD60

Verdict sur le premier vidéoprojecteur DLP 4K HDR "accessible"

Optoma UHD60
tests

Premier projecteur de la marque basé sur la dernière génération de puce DLP 4K, voyons de plus près les capacités de l'UHD60 en matière de traitement d'image, et les résultats en sortie de carton.

Mesures et calibration :

Comme souvent, le mode image Référence offre un bon compromis en sortie de carton, avec un réglage de gamma prédéfini 2.4 en soirée, on bassculer sur un gamma Standard (2.2) pour projeter dans un environnement lumineux ou en journée. Malgré une légère mise en avant du Vert, l'échelle de gris affiche une moyenne DeltaE correcte de 3,4 pour un température de couleurs de 6180K, tandis que le gamma est relevé à 2,34 de moyenne.

Pré-calibration Optoma UHD60  Pré-calibration Optoma UHD60

La colorimétrie est assez convenable, un léger décalage de la teinte et quelques écarts sur les saturations sont notables sur le Vert, Rouge et Magenta, rien d'irattrapable pour autant, d'autant plus lorsque l'on considère la bonne moyenne DeltaE de 2,5.

Avec un minimum d'ajustements, les résultats obtenus en post-calibration s'avèrent particulièrement excellents. La moyenne DeltaE sur l'échelle de gris redescend à 0,9 de moyenne, là ou nous recherchions initialement une valeur inférieure à 3, tandis que le gamma atteint 2,37. Difficile d'en demander davantage.

Post-calibration Optoma UHD60  Post-calibration Optoma UHD60

Dans un second temps, les ajustements réalisés depuis le CMS permettent d'obtenir une colorimétrie plus conforme aux attentes et une image à la teinte plus naturelle. L'ensemble des six couleurs sont bien ajustées jusqu'à 75% de saturations, et le DeltaE abaissé à 1,5 de moyenne.

Lorsque l'on bascule sur le mode HDR, malgré des résultats en somme tout assez corrects lorsque l'on regarde l'échelle de gris et la cible gamma EOTF, l'UHD60 se montre moins à l'aise sur la couverture des espaces colorimétriques étendus avec au maximum 51,1% du BT.2020 et 71,1% du DCI-P3 (D65). La luminance des couleurs est également en retrait.

Pré-calibration HDR Optoma UHD60

Qualité d'image HD et 4K UHD :

Sur les différentes sources 4K natives analysées au cours de ce test, à la fois sur support Ultra HD Blu-ray, mais également la vidéo en streaming par l’intermédiaire des services SVOD Amazon Video et Netflix, la nouvelle puce DLP montre toute l’étendue de ses capacités avec l’UHD60.

Test Optoma UHD60

Sur les sources HD, le projecteur Optoma offre de très bons résultats, la qualité de mise à l'échelle UHD 2160p n'est pas forcément très différentes d'autres diffuseurs ou sources sur Blu-ray, l'écart avec l'Epson EH-TW7300 n'est d'ailleurs pas significatif, les quelques différences incombent davantage dans les spécificités de chaque puce et le traitement vidéo.

Sur l’édition UHD Blu-ray 4K de Batman vs Superman, l'UHD60 délivre une qualité d’image et une définition des plus convaincantes. Le niveau de détail et le piqué accru sur les textures de peau, cheveux ou bien encore les costumes des deux superhéros contribuent à décupler la sensation de profondeur d’image et de relief. Au-delà du réglage Netteté dont l’utilité reste en somme toute assez relative, l’apport du mécanisme UltraDetail sur les sources 4K se montre d'ailleurs particulièrement utile pour renforcer la netteté de l’image. Réglable sur une échelle allant de 1 à 3, le mécanisme manque certes quelque peu de flexibilité, mais les résultats sont particulièrement satisfaisants. Attention toutefois à ne pas aller trop loin, notamment pour ceux qui souhaitent enclencher le filtre Netteté proposée sur les platines Oppo UDP-203 ou UDP-205.

Test Optoma UHD60

En ce qui concerne la composante HDR, la luminance perçue est naturellement très différente, nous devrions d’ailleurs davantage parler de simili-HDR en considérant que les vidéoprojecteurs n’ont aucunement aujourd’hui la capacité de travailler précisément par zones comme le font aujourd’hui les téléviseurs. À son échelle, elle n’en reste pas moins appréciable, d’autant plus lorsque l’on considère les belles prédispositions de l’UHD60 en matière de puissance lumineuse.

Cependant, la luminance n’est qu’une composante du HDR, la colorimétrie occupe une place tout aussi importante. Car il faut bien reconnaître, au-delà d’une meilleure définition des matrices, que la puce DLP de Texas Instruments reste en retrait de ce que sont aujourd’hui en mesure de procurer certains modèles 3LCD simili-4K. Une comparaison inévitable en l’absence de "véritable" couverture des espaces colorimétriques DCI & Rec.2020, un élément aujourd’hui tout aussi important, si ce n’est plus, que la définition même des pixels. Les prochaines itérations de la puce DLP 4K devraient permettre de corriger le tir, ne perdons pas de vue qu'il s'agit seulement de la première génération, la technologie 3LCD possède déjà quelques années d'avance sur le sujet.

Contraste et uniformité :

Le contraste n’a jamais été la qualité première des DLP, une vérité à laquelle n’échappe pas l’UHD60. Le projecteur souffre d’une faible profondeur des noirs, la teinte tire vers le gris foncé dans la plupart des modes Image, un phénomène renforcé sur les modes Cinéma, Couleur, Jeu et Lumineux en raison d’un Brilliant Color poussé au maximum afin de pouvoir projeter dans les environnements avec lumière ambiante.

Test Optoma UHD60

Pour les amateurs de séances en soirée, le mode Référence en lampe Eco avec un gamma 2.4 offre un assez bon compromis, meilleur d’ailleurs que ce que nous avions initialement espéré. Dommage cependant que les fabricants de projecteurs DLP rechignent encore et toujours à intégrer un système d’iris manuel, au profit d’un iris automatique Dynamic Black très loin d'être efficace.

L’UHD60 délivre une belle puissance lumineuse, en mode lampe haut le projecteur délivre une luminosité 41 ftL sur une base de 2m40 avec 5m de recul, zoom ouvert au maximum, une valeur d’ailleurs finalement très proche du GT1080 Darbee. L’uniformité est d’ailleurs globalement excellente, quelques écarts de luminance (± 10%) sont notables à la mesure sur les coins de l’écran, sans pour autant être perceptibles à l’oeil.

L’intégration d’une roue chromatique 5 segments (RGBCY) permet également d’atténuer le phénomène d’AEC, sans pour autant faire de quelconque miracle en raison de la puissance lumineuse générée. Un argument à considérer pour les personnes sensibles à l’effet arc-en-ciel.

Fluidité :

Le projecteur Optoma procure bonne fluidité d’image sur les contenus 50/60 Hz, cependant, l’absence de mécanisme d’interpolation s’avère quelque peu regrettable pour les contenus 23.976 Hz/24p. L’UHD60 n’est pas exempt de judder, et les travellings rapides laissent apparaître quelques microsaccades et tremblements. Le phénomène n’est pas rédhibitoire, mais compte tenu du positionnement tarifaire, le choix de réserver le PureMotion au seul UHD65 est assez regrettable.

Input lag :

Alors que le GT1080 Darbee nous avait littéralement scotchés il y a quelques semaines avec un mode jeu qui permettait d’atteindre les 16 ms, l’UHD60 rentre dans le rang. Le temps de retard à l’affichage en mode Jeu est mesuré à 56 ms, soit un peu plus de 3 images de retard par seconde.

Une valeur correcte pour les amateurs de jeux en solo, mais un brin élevée pour les sessions multi sur les jeux de type FPS.

Niveau de bruit :

L'UHD60 se montre plutôt silencieux, en mode lampe Eco le projecteur atteint une bonne moyenne de 30 dB et jusqu'à 36 dB en mode lampe Haut. Des valeurs plus que correctes pour un modèle DLP.

OK3
Publié le 19 juillet 2017
       
Pierre Dubarry
Journaliste spécialisé


 Les notifications de nouveaux commentaires sont uniquement accessibles en mode connecté.

4 Réactions
Syrius
le 20/07/2017
Salut Pierre,

Merci pour ce test.
Tu évoques en points négatifs un contraste perfectible, pourrais tu donner les valeurs que tu as relevé, et en dire un peu plus sur ce point (appréciation subjective) ?

Merci.
Dooble
le 06/08/2017
Bonjour Pierre

Merci pour le test , une chose est sur je ne suis pas prêt de passé a la 4k si il retire la 3d en vidéoprojecteur
je vais certainement me racheter un DLP 1080p 3D , et quelque lampe lol

vu le prix , j'y pense de plus en plus
Anthony
le 23/08/2017
J'hésite entre un EPSON TW7300 et celui-ci, l'OPTOMA UHD60, apparu très récemment et qui parait très tentant. A prix équivalents, lequel me conseillerait vous? Je n'utiliserai ce projecteur que pour le home cinéma et occasionnellement pour du jeu vidéo en solo.Merci d'avance pour vos avis :-)
Keli
le 10/11/2017
Désolé de faire du HS
Bonjour la rédaction, j'ai parcouru votre test sur la SAMSUNG MU7005 de 2017.
Sachant qu'il existe les MU 7005, MU 8005 et mu 90005 (celui la incurvé), j'aimerais savoir votre avis sur mon choix.
Comparé au QLED de samsung, une MU8005 serait bien Pour du jeux et serie principalement ? Vu la différence de prix.

Veuillez vous connectez pour déposer votre avis.

nos articles populaires
Focal Sib & Cub 5.1
Le 04/04/2011 09:35
Focal Dôme 5.1
Le 03/10/2012 12:30
Panasonic EZ950 (TX-55EZ950E)
Une qualité d'image sans concession
Le 29/06/2017 12:30
Panasonic EX780 (TX-58EX780E)
Une qualité d'image 4K HDR rehaussée, un input lag amélioré et un contraste toujours au top
Le 02/06/2017 11:52
Sony XE90 (KD-65XE90)
Un très bon TV Full LED 4K HDR pour cinéphiles et gamers
Le 15/03/2017 16:23
Oppo UDP-203EU
Le nouveau lecteur Ultra HD Blu-ray de référence ?
Le 24/01/2017 15:41
Comparatif de barres son
12 modèles au banc d'essai
Le 26/04/2017 15:20
Samsung KS8000 (UE55KS8000)
Test complet du TV LED 4K Ultra HD Premium
Le 20/07/2016 16:50
Celexon Motorisé Home Cinema
Le 16/05/2014 10:58
Samsung Q7F (QE55Q7F)
Un TV Ultra HD 4K HDR dans la lignée du KS8000
Le 07/04/2017 17:20
Samsung MU7005 (UE55MU7005)
Un solide rapport qualité/prix
Le 17/05/2017 11:55
nos derniers articles
Panasonic EZ1000 (TX-65EZ1000E)
L'excellence à tout prix ?
Le 28/07/2017 14:10
Optoma UHD60
Verdict sur le premier vidéoprojecteur DLP 4K HDR "accessible"
Le 19/07/2017 13:37
Panasonic EZ950 (TX-55EZ950E)
Une qualité d'image sans concession
Le 29/06/2017 12:30
Hisense N6800 (H65N6800)
Quand TV 4K HDR à petit budget rime aussi avec qualité
Le 15/06/2017 15:50
Panasonic EX780 (TX-58EX780E)
Une qualité d'image 4K HDR rehaussée, un input lag amélioré et un contraste toujours au top
Le 02/06/2017 11:52
Optoma GT1080 Darbee
La nouvelle référence des projecteurs gaming à l'input lag record !
Le 19/05/2017 11:55
Samsung MU7005 (UE55MU7005)
Un solide rapport qualité/prix
Le 17/05/2017 11:55
Sony A1 (KD-65A1)
L'art du spectacle et de la séduction
Le 12/05/2017 14:00
Comparatif de barres son
12 modèles au banc d'essai
Le 26/04/2017 15:20
Panasonic EX600 (TX-55EX600E)
Un bon TV 4K HDR pour les petits budgets ?
Le 12/04/2017 14:25
Samsung Q7F (QE55Q7F)
Un TV Ultra HD 4K HDR dans la lignée du KS8000
Le 07/04/2017 17:20
Sony XE93 (KD-55XE9305)
Un TV LED 4K HDR aux allures de grand cru
Le 04/04/2017 19:50
nos derniers commentaires
bettychristian@skynet.be