Viewsonic PJD7822HDL

Viewsonic PJD7822HDL
tests
Deux ans après le PJD7820HD, qui avait été très loin de récolter tous les suffrages à la rédaction, le fabricant taïwanais tente un nouveau coup d'essai avec le vidéoprojecteur DLP Full HD 3D  Viewsonic PJD7822HDL. Pari réussi ou nouveau coup d'épée dans l'eau ?

Sans surprise, comme son prédécesseur, le Viewsonic PJD7822HDL se positionne sur le créneau déjà très prisé des projecteurs DLP 1080p à petit prix, avec un tarif annoncé à 699 euros. Nous espérions toutefois au moment de l'annonce que le fabricant avait écouté les retours, puisque le PJD7820HD s'avérait très décevant en usage Home Cinéma, la faute à une colorimétrie bien éloignée du minimum recherché, une palette de réglages bien trop limitée, etc, etc.

Sur la papier, les principaux changements indiqués par Viewsonic sur ce nouveau modèle restent relativement minimes, on constate principalement une luminosité revue à la hausse (3200 lumens ANSI contre 3000 lumens), un zoom optique qui atteint désormais un facteur x1,3, et l'introduction de la technologie SuperColor...qui n'est en réalité qu'un simple mécanisme BrilliantColor rebrandé comme on en trouve sur une large majorité de projecteurs DLP. Pour le reste, le PJD7822HDL dispose d'une classique correction de trapèze (± 40°).

ViewSonic PJD7822HDL
 
ViewSonic PJD7822HDL
 
ViewSonic PJD7822HDL


La connectique accueille aussi quelques petites nouveautés, avec l'ajout d'une seconde entrée HDMI 1.4 et un port USB A pour alimenter un dongle HDMI type Chromecast, Miracast, EZCast, etc. Il conserve une entrée/sortie VGA, une entrée Composite, une entrée S-Vidéo, une entrée/sortie audio analogique (mini-jack 3.5mm), un port RS232, et un port mini USB pour les mises à jour et le contrôle souris.

La télécommande n'évolue pas, elle conserve un aspect relativement cheap et n'est toujours pas rétroéclairée, le seul point positif reste la touche MyTouch qui permet de définir l'accès direct à une fonction principale (BrilliantColor par exemple). Elle rencontre également quelques petits soucis pour interagir avec l'appareil en fonction de la distance, voire même de l'angle.


Calibration du Viewsonic PJD7822HDL :

Pour couper court d'entrée de jeu à tout suspens, le PJD7822HDL n'apporte strictement aucune des améliorations que nous attendions.


Le premier passage dans les menus laisse apparaître l'absence de changement, on retrouve bien entendu plusieurs modes image (PC, Film, PC Dynamique, Film Dynamique, Viewmatch, Présentation, Jeux vidéo, Utilisateur 1 & 2), un CMS qui malheureusement n'apporte quasiment aucune aide en l'absence de réglage de l'échelle de gris, ainsi que 10 modes gamma et 4 températures de couleurs. Comble du bonheur, définir une température de couleurs passe obligatoirement par l'activation du BrilliantColor. Un mal pour un bien pourrait-on dire, puisque comme nous le verrons plus bas, son utilisation est plus que recommandée.

La calibration du PJD7820HD s'avérait particulièrement difficile, et force est de constater qu'aucun effort n'a été apporté par le fabricant sur le JD7822HDL. Un chemin de croix qui débute par le choix d'un mode image par défaut, aucun n'est véritablement en mesure d'offrir le minimum attendu  pour un usage Home-cinéma.

Par défaut, nous avons opté pour le mode Film. La puissance lumineuse est légèrement en retrait face aux deux modes PC, et le gamma trop élevé (moyenne de 3.0), mais en contrepartie, il affiche une température de couleurs (environ 7200K) et une échelle RVB légèrement plus équilibrée, et ce malgré un DeltaE qui affiche une moyenne catastrophique de 12.91. Le triangle CIE est le seul à ne pas bouger d'un pouce, il est d'ailleurs identique à celui de son prédécesseur.

Calibration Viewsonic PJD7822HDL
 
Calibration Viewsonic PJD7822HDL
 
Calibration Viewsonic PJD7822HDL



Une problématique d'autant plus renforcée par l'absence d'un réglage de l'échelle de gris, autant dire que calibrer le projecteur Viewsonic est une tâche particulièrement difficile, mais surtout une question de compromis. Inutile pour autant espérer de miracle. Dans notre cas, nous avons conservé le mode Film en tant que base de calibration, tout en prenant en considération que l'activation du BrilliantColor est absolument nécessaire. Les résultats obtenus sont loin d'être conformes au minimum requis, malgré un léger mieux sur le gamma qui atteint une moyenne de 2.23, un graphe RVB un peu plus correct malgré le rouge en retrait et un DeltaE toujours aussi mauvais (13,8), à l'exception de l'échelle de gris (3.52), et une température des couleurs un peu plus rectiligne, malgré une moyenne identique de 7200K.

Calibration Viewsonic PJD7822HDL
 
Calibration Viewsonic PJD7822HDL
 
Calibration Viewsonic PJD7822HDL



Mesures après calibration :
  • Contraste on/off : 1150:1 (ANSI 101)
  • Luminosité : 200 cd/m²
  • Noir : 0,20 cd/m²
Voici les réglages utilisés après calibration :

  • Mode Utilisateur
  • Mode Référence : Film
  • Luminosité : 47
  • Contraste : 0
  • BrilliantColor : On
  • Gamma : 4
  • Température couleurs : T3

Qualité d'image :

En matière de qualité d'image, le vidéoprojecteur Viewsonic alterne le bon et le moins. S'il offre une image relativement précise avec un bon piqué, même un petit peu plus que l'Optoma HD26 passé entre nos mains il y a quelques mois, à l'opposé son trop grand manque de justesse colorimétrique gâche malheureusement l'expérience lors séances Blu-ray. Le plus handicapant dans le cadre d'un usage Home-cinéma n'en reste pas moins sa forte luminosité.


L'activation du mode DynamicEco ne change pas grand-chose, dans le noir total, la puissance lumineuse reste bien trop prononcée. Un paradoxe, puisque c'est aussi là sa principale qualité dans le cadre d'une présentation exemple, voire dans certaines conditions de projection, en journée ou avec une lumière tamisée en fond. La contrepartie de cette luminosité réside dans un AEC (effet arc-en-ciel) plus prononcé, un phénomène accentué par le choix d'une roue chromatique 2x là ou la plupart de ses concurrents optent au minimum pour une roue 4x.


Le niveau de noir est passable et la visibilité dans les scènes sombres du même acabit, rien d'extraordinaire à noter, mais pour un projecteur entrée de gamme on pourra difficilement demander mieux, le seul à se détacher véritablement dans cette catégorie reste le BenQ W1070+. Même chose concernant la fluidité, dans la moyenne, mais toujours entachée d'un léger judder, un phénomène des plus courants pour un projecteur tarifé 1000 euros.

Le projecteur Viewsonic se prête plutôt très bien à une utilisation jeux vidéo, il affiche un inputlag de 33.1 ms, il figure parmi les projecteurs DLP les plus rapides avec un retard d'environ 2 images par secondes.


Conclusion :

Si vous souhaitez un projecteur essentiellement destiné à un usage Home-cinéma, nous ne saurions que trop vous conseiller de passer votre chemin, à moins d'être vraiment peu regardant. Le Viewsonic PJD7822HDL est un candidat plus naturel lorsqu'il s'agit d'animer quelques soirées en famille ou entre amis, tout comme il pourra convenir à un usage bureautique ou gaming.

Néanmoins, si son prédécesseur avait l'avantage d'être le projecteur DLP 1080p le moins cher du marché, en deux ans les choses ont bien évoluées avec une concurrence qui a largement étoffée son offre à l'instar d'Optoma et son HD26 (lire notre test), il donc d'autant plus regrettable de constater le peu de nouveautés sur ce modèle. Une déception.

La note finale

3/5


Ce que l'on aime
  Qualité d'image HD honorable
  Un châssis compact et léger
  Inputlag très correct
  Une luminosité puissante, pratique dans certains conditions de projection
Ce que l'on regrette
  ...mais trop puissant en usage Home-cinéma
  Colorimétrie dans les choux
  CMS trop limité et absence de réglage de l'échelle de gris pour la calibration
  Pas de lens-shift
  AEC prononcé
 
 
 
Illegal string offset 'MODELE'
Publié le 26 juin 2015
       
Pierre Dubarry
Journaliste spécialisé

Réagissez !
 Les notifications de nouveaux commentaires sont uniquement accessibles en mode connecté.

nos articles populaires
Focal Sib & Cub 5.1
Le 04/04/2011 09:35
Focal Dôme 5.1
Le 03/10/2012 12:30
Panasonic EZ950 (TX-55EZ950E)
Une qualité d'image sans concession
Le 29/06/2017 12:30
Panasonic EX780 (TX-58EX780E)
Une qualité d'image 4K HDR rehaussée, un input lag amélioré et un contraste toujours au top
Le 02/06/2017 11:52
Sony XE90 (KD-65XE90)
Un très bon TV Full LED 4K HDR pour cinéphiles et gamers
Le 15/03/2017 16:23
Oppo UDP-203EU
Le nouveau lecteur Ultra HD Blu-ray de référence ?
Le 24/01/2017 15:41
Comparatif de barres son
12 modèles au banc d'essai
Le 26/04/2017 15:20
Samsung KS8000 (UE55KS8000)
Test complet du TV LED 4K Ultra HD Premium
Le 20/07/2016 16:50
Celexon Motorisé Home Cinema
Le 16/05/2014 10:58
Samsung Q7F (QE55Q7F)
Un TV Ultra HD 4K HDR dans la lignée du KS8000
Le 07/04/2017 17:20
Samsung MU7005 (UE55MU7005)
Un solide rapport qualité/prix
Le 17/05/2017 11:55
nos derniers articles
Panasonic EZ1000 (TX-65EZ1000E)
L'excellence à tout prix ?
Le 28/07/2017 14:10
Optoma UHD60
Verdict sur le premier vidéoprojecteur DLP 4K HDR "accessible"
Le 19/07/2017 13:37
Panasonic EZ950 (TX-55EZ950E)
Une qualité d'image sans concession
Le 29/06/2017 12:30
Hisense N6800 (H65N6800)
Quand TV 4K HDR à petit budget rime aussi avec qualité
Le 15/06/2017 15:50
Panasonic EX780 (TX-58EX780E)
Une qualité d'image 4K HDR rehaussée, un input lag amélioré et un contraste toujours au top
Le 02/06/2017 11:52
Optoma GT1080 Darbee
La nouvelle référence des projecteurs gaming à l'input lag record !
Le 19/05/2017 11:55
Samsung MU7005 (UE55MU7005)
Un solide rapport qualité/prix
Le 17/05/2017 11:55
Sony A1 (KD-65A1)
L'art du spectacle et de la séduction
Le 12/05/2017 14:00
Comparatif de barres son
12 modèles au banc d'essai
Le 26/04/2017 15:20
Panasonic EX600 (TX-55EX600E)
Un bon TV 4K HDR pour les petits budgets ?
Le 12/04/2017 14:25
Samsung Q7F (QE55Q7F)
Un TV Ultra HD 4K HDR dans la lignée du KS8000
Le 07/04/2017 17:20
Sony XE93 (KD-55XE9305)
Un TV LED 4K HDR aux allures de grand cru
Le 04/04/2017 19:50
nos derniers commentaires
bettychristian@skynet.be