HDElite ActiveHD

Publié par Pierre Dubarry, le
Catégorie : Accessoire
Mots-clés : - -
HDElite annonçait il y a quelques semaines le ActiveHD, un processeur vidéo 4K présenté sous la forme d'un câble HDMI actif, et de surcroît proposé à prix abordable : moins de 100 euros. Des promesses aux réalités, le chemin est souvent bien long, pourtant nous ne sommes jamais à l'abri d'une bonne surprise. Et quelle belle surprise !

HDElite ActiveHD

Début 2014, Seiki levait le voile sur le U-Vision, offert avec certains de ses téléviseurs dépourvus d'upscaling Ultra HD 2160p. HDElite lui emboîte aujourd'hui le pas. Les premiers retours des utilisateurs américains du câble U-Vision ne furent pas des plus tendres, en remettant principalement en cause l'instabilité du câble. Par conséquent, le HDElite ActiveHD laissait planer quelques craintes à ce sujet. Néanmoins, si les deux câbles utilisent une base identique, l'ActiveHD diffère de son aîné avec un nouveau PCB censé apporter davantage de stabilité, le fabricant évoque même un outil de correction automatisé des erreurs EDID, même si dans ce dernier cas, nous avons quelques raisons d'en douter comme nous le verrons plus tard. Il semble également que la puce chargée du traitement vidéo a subi quelques correctifs.

Configuration de test :

Présentation du câble :

Mais venons-en au vif du sujet. Sous des airs de simple câble HDMI, le HDElite ActiveHD renferme un processeur vidéo Marseille VTV-1222. La puce VTV-1222 travaille sur deux axes : upscaling 4K et processing vidéo.

Pour développer davantage, le câble ActiveHD utilise la technologie NativePixel, cet algorithme autorise la mise à l'échelle des contenus 480p, 576p, 720p et 1080p en Ultra HD 4K (2160p). Néanmoins, pour ceux qui ne sont pas équipés d'un téléviseur Ultra HD, le câble fonctionne avec n'importe quel téléviseur 1080p, pour le traitement vidéo et la mise à l'échelle des contenus SD et 720p en 1080p.

HDElite ActiveHD

Ouvrons d'ailleurs une courte parenthèse, puisque certains d'entre vous doivent se poser la question – ça été le cas pour nous -, si Marseille Networks Inc. est bien une société américaine basée au coeur de la Silicon Valley, son PDG, Imane Chabane, est d'origine marseillaise. Ceci explique cela.

Dans un second temps, la section processing est basée sur le mécanisme ActiveDetails pour l'amélioration du niveau de détails et la réduction du bruit, ainsi que l'ActiveEdge pour le traitement des contours et des jaggies. Dans les deux cas, le processing est évidemment automatisé, nulle possibilité d'adapter les réglages manuellement comme sur certains lecteurs Blu-ray ou amplificateurs A/V.  Néanmoins, contrairement à d'autres mécanismes de processing automatisés qui peuvent exister aujourd'hui sur le marché, la puce n'analyse pas le bloc image dans son intégralité, le SmartScanner adapte le ou les traitements nécessaires en travaillant sur plusieurs zones d'une image, il est associé au Motion Adaptive pour la prise en charge des flux vidéo jusqu'à 60 im/s.

Caractéristiques HDElite ActiveHD :

  • Débit : 27 Gb/S
  • Support 3D
  • Support Deep Color
  • Support -HD – True HD
  • Support ARC
  • Support Ethernet Channel
  • Support 2160p/60Hz
  • Support 3D 2160p
  • Cuivre OFC 99,99%
  • Processeur Marseille VTV-1222
  • Upscaling 4K NativePixel
  • ActiveDetails : Amélioration de la netteté et des détails
  • ActiveEdge : élimination de l'aliasing
  • SmartScanner : analyse de l'image jusqu'à 60 im/s
  • Certification Technicolor
  • Prix : 79,99 €

Installation : du Plug & Play

Rien de plus simple, l'ActiveHD fonctionne comme n'importe quel câble HDMI traditionnel. La partie la plus fine du câble est reliée à la source (, ampli, , de jeu, décodeur TV, PC, etc.), tandis que la second extrémité qui renferme le chipset Marseille est à brancher directement au téléviseur. Malgré la taille compacte de ce dernier, il pourra gêner le passage d'autres câbles HDMI, voir être légèrement tordu selon le facteur de forme du capot arrière du téléviseur, comme nous avons pu le constater par exemple sur le Samsung 65HU7500.

L'alimentation du dispositif se fait simplement en USB, n'importe quel type de port USB équipant un téléviseur ou autres suffira, le câble étant très peu gourmand en énergie. On signalera enfin la présence d'une petite diode de statut, rouge lorsque le câble est en veille, orange et vert en fonctionnement.

Upscaling 1080p et Ultra HD 2160p

Commençons tout d'abord par aborder les performances de l'ActiveHD en matière d'upscaling. Sur les sources SD et HD 720p, le résultat est relativement excellent. S'il ne faudra naturellement pas attendre de lui qu'il réalise des miracles sur les sources SD les plus abîmées, la mise à l'échelle des DVD en 1080p donne d'excellents résultats, redonnant par la même une seconde jeunesse à certains films. Le résultat est identique sur les vidéos 720p, le seul regret provient de l'absence d'upscaling et de désentrelacement sur les sources 1080i, nous y reviendrons d'ailleurs plus tard. Etonnement d'ailleurs, le résultat - en 1080p - s'avère plus ou moins équivalent à ce que l'on peut trouver sur certaines platines Blu-ray milieu de gamme, notamment le Yamaha BD-S677 même si le fabricant utilise pour sa part un algorithme de son propre cru, ou les solutions Analog Devices. Il n'a également pas à rougir face au Marvell.

HDElite ActiveHD
Upscaling 1080p Sony KDL-55HX950 + BDFP-103EU (Sortie Directe) / HDElite Active HD
Survolez l'image avec le curseur de votre souris

En 2160p, le rendu est agréablement étonnant, associé aux téléviseurs Ultra HD Samsung 65HU7500 et Bang & Olufsen BeoVision Avant, nous obtenons une image d'une finesse et d'une précision étonnante pour un tout aussi petit dispositif. Nous ne sommes pas loin du miracle, le scaler Marseille force vraiment le respect. D'autant plus lorsque l'on prend en considération que non content d'upscaler en Ultra HD (3840 x 2160 pixels), l'Active HD possède également la faculté d'assurer une mise à l'échelle en 4K (4096 x 2160 pixels). Le nombre de diffuseurs compatibles et accessibles au grand public est restreint aux vidéoprojecteurs 4K Sony, néanmoins cela contribue à lui donner en quelques sorte une légère composante « future-proof ».

N'attendez toutefois pas de l'ActiveHD qu'il vienne concurrencer un Marvell Qdeo ou Uniphier, tout aussi bon soient-ils, les résultats restent néanmoins en deçà de l'upscaling 1080p et 2160p proposé sur certains lecteurs Blu-ray comme les Oppo BDP-103/105, Panasonic DMP-BDT700, BDP-LX58/88 et Sony BDP-S7200. Cependant, l'écart n'est pas aussi conséquent qu'on aurait pu le penser à première vue, c'est important de le souligner, même si ces derniers reprennent le dessus lorsque l'on prend en considération les qualités de leur traitement vidéo. Ce qui est sûr en revanche, c'est qu'en comparaison du scaler intégré à certaines TV Ultra HD, l'ActiveHD conserve nettement l'avantage, notamment sur le traitement des sources SD, plus efficace par exemple que le Reality Creation du Sony KD-65X9005B. À l'opposé, le scaler proposé par Samsung sur les HU7500/HU8500 conservent légèrement l'avantage, tout comme l'AX800/AX900 de . Cependant, en combinant le post-traitement c'est une toute autre affaire, comme le dit l'adage "déshabiller Pierre pour habiller Paul".

HDElite ActiveHD
Upscaling Samsung 65HU7500 / HDElite ActiveHD
Survolez l'image avec le curseur de votre souris

À nos yeux, en prenant seulement en considération la composante upscaling 4K, le câble HDMI ActiveHD doit avant tout être considéré comme un investissement destiné à un téléviseur Ultra HD entrée ou milieu de gamme, c'est précisément là qu'il démontrera toutes ses qualités, au-delà le gain est à juger au cas par cas. En revanche, dans le cas d'un téléviseur 1080p, aucun scaler "interne" ne rivalise, et c'est déjà une sacrée surprise en soi.

Dans le cas d'un entrée/milieu de gamme, le résultat est identique. Si le câble semble rencontrer quelques problèmes avec les projecteurs 4K, avec un étirement de l'image, ce n'est absolument pas le cas sur un projecteur 1080p. Testé sur un BenQ W1500 et un Optoma HD26, le résultat est en tout point  superbe, les amateurs de grandes diagonales devraient grandement apprécier. Pour ceux qui ont un abonnement à un service SVOD comme Netflix, CanalPlay ou FilmoTV, c'est littéralement du pain béni.

HDElite ActiveHD
Upscaling BenQ W1500 / HDElite ActiveHD
Survolez l'image avec le curseur de votre souris

HDElite ActiveHD
Upscaling BenQ W1500 / HDElite ActiveHD (Source : Netflix)
Survolez l'image avec le curseur de votre souris

Qualité du processing vidéo

Comme tous les algorithmes de processing automatiques, nous avions quelques craintes quant à l'efficacité réelle du dispositif, pourtant, force est de constater que l'ActiveHD va plus loin que nous pouvions l'espérer. Cependant, mettons rapidement les choses au clair, il est nécessaire de bien différencier un outil qui analyse puis applique lui-même les filtres de post-traitement qu'il juge adéquat en fonction de la qualité de la source, de ses éventuelles imperfections ou améliorations à apporter, comme c'est le cas du Marseille VTV-1222 du câble ActiveHD, d'un post-traitement manuel, permettant d'adapter soi-même l'image par palier, pour des réglages plus fins, ajustés en fonction de ses propres goûts.

Je vais prendre l'exemple des platines Oppo 103/105, certains apprécient un filtre sharpness réglé à +1, alors que pour d'autres il sera poussé à +2, le réglage de ce type de filtre possède une part de subjectivité que seul un processing manuel peut prendre en considération. Même chose pour les processeurs vidéo dédiés comme le Darbee DVP-5000, DVDO iScan ou les solutions haut de gamme proposées par Lumagen. De ce point de vue-là, même s'il faut minimiser ce détail dans le cas présent, d'autant plus au regard de l'investissement demandé, nous tenions simplement à rappeler que de nombreux paramètres entrent en compte dans la chaîne.

À vrai dire, nous sommes peut-être devant l'une des solutions les plus performantes qu'ils nous aient été donnés de voir à ce jour, si nous le comparons à d'autres solutions de processing automatique, notamment celle intégrée à la série RX-A20xx chez Yamaha. Sur certains Blu-ray, vidéos MKV 2160p et 1080p, l'ActiveHD apporte un vrai gain tant l'image gagne en détail. Le processing travaille intelligemment, l'ActiveDetails (Sharpness) démontre une efficacité redoutable, la profondeur de champ sur les splendides paysages polaires de Planète de Glace est relativement vertigineuse, le niveau de détails du mandala de sable réalisé par les moines bouddhistes est stupéfiant sur Samsara, d'autant plus que la texture granuleuse de la pellicule, qui apporte beaucoup de matière à l'image, est parfaitement conservée. Comme sur les plans fixes - phénoménaux - de Ron Fricke, où il met en exergue le moindre poil, ride ou grain de peau. Sur d'autres en revanche, à l'image du master 4K de Le Bon, la Brute et le Truand, le grain à tendance à être très légèrement "surfait", en comparaison du Marvell de l'Oppo, ça manque de naturel. Sur les encodages les plus difficiles, comme par exemple l'abominable édition Blu-ray de Platoon, malheureusement le résultat est tout bonnement catastrophique tant le processing accentue les nombreux défauts du master.

HDElite ActiveHD
Upscaling + processing HDElite ActiveHD / Oppo BDP-103EU, Filtre Netteté à +1
Survolez l'image avec le curseur de votre souris

Il rencontre également quelques difficultés avec certaines textures de peau, avec là aussi une tendance à aller légèrement trop loin en matière d'amélioration des détails. L'effet n'est pas systématique, il n'en reste pas moins visible sur les plans serrés. Il montre en revanche moins de dureté sur les cheveux ou les poils en comparaison du Qdeo.

HDElite ActiveHD
Upscaling + processing HDElite ActiveHD / Oppo BDP-103EU, Filtre Netteté à +1
Survolez l'image avec le curseur de votre souris

Malgré ces remarques, l'ensemble confère toutefois beaucoup de relief à l'image 2D, un constat d'autant plus vrai lors des séances 3D qui bénéficient plans mieux détachés. Plus qu'une simple appellation vide de sens, le SmartScanner travaille bel et bien par zone, le résultat est clairement visible.

D'ailleurs, profitons-en pour rappeler que par mesure de sécurité, il ne faudra surtout pas oublier de désactiver les filtres de processing que l'on peut trouver dans la plupart de nos téléviseurs et projecteurs, même chose pour la source dans le cas d'une platine Blu-ray équipées de filtres d'améliorations, sous peine d'obtenir une image trop dure. Dans le cas des téléviseurs Samsung dont le filtre Netteté est assez particulier, puisque l'on souhaite que le processing soit entièrement géré par le câble lui-même, abaissez le filtre à 0. Même s'il ne sera pas complètement désactivé, cela réduira très grandement son effet.

Dans le cas de l'ActiveEdge, qui fait office de filtres d'amélioration des contours et de mécanisme destiné à lisser les jaggies, nous émettons quelques petites réserves, puisque dans certains cas le filtre à tendance à faire ressortir un peu trop les contours - et générer des doubles contours -, voire même à provoquer dans certains cas un très léger ringing. Rien de dramatique pour autant, mais il faudra s'en méfier.

Si le bilan est dans l'ensemble plutôt très positif, nous avons rencontrés un certain nombre de bugs durant nos tests sur lesquels il est difficile de faire l'impasse. À moins que cela ne provienne de notre modèle de test, ce qui semble à vrai dire impossible étant donné que nous n'avions rencontré aucun problème auparavant avec le Marvell Qdeo de l'Oppo BDP-103EU et de l' TX-NR838, l'ActiveHD a rencontré de nombreux problèmes avec le Samsung HU7500 : tremblements, déformation, gel de l'image, le signal vidéo est instable, à tel point qu'il en devient tout bonnement impossible de regarder un Blu-ray. Il semble y avoir un très gros problème d'EDID ou HDCP là-dessous...

Puisque tout aussi étrange que cela puisse paraître, les principaux bugs auxquels nous avons fait face se sont uniquement manifesté en lecture Blu-ray (testé à l'aide de plusieurs platines), aucun problème en lecture MKV, même chose avec les jeux. Les propriétaires de téléviseurs Ultra HD Samsung sont prévenus… Sur les TV 1080p Samsung en revanche, aucun problème après un rapide test sur un 50F6200. Dans le cas des téléviseurs UHD , nous n'avons malheureusement pu faire aucune vérification.

Après avoir fait remonter l'information auprès du fabricant, puis retardé la publication de ce banc d'essai de plusieurs semaines, Marseille a confirmé que son chipset rencontrait effectivement quelques soucis avec la nouvelle interface Silicon Image HDMI 2.0/HDCP 2.2 (à priori, uniquement sur certains modèles Samsung), un problème que le fondeur n'avait pas isolé à notre plus grande surprise... Selon les informations que nous avons obtenues, les équipes de Marseille travaillent actuellement sur une mise à jour de leur chipset afin de corriger le problème. Ce correctif devrait voir le jour dans les prochains mois (septembre 2015). En attendant, HDElite nous a donc annoncé prévenir les futurs acheteurs du problème, notamment ceux équipés d'un téléviseur Ultra HD Samsung.

Dernière chose à signaler au rayon des regrets, l'upscaling n'est malheureusement pas fonctionnel sur les box TV, le processing est cependant bien actif. C'est au moins ça. Pour ce qui est des propriétaires du Cube Canal+/Canalsat, le signal 1080i/50 Hz est simplement bypassé, sans aucun processing, autrement dit l'ActiveHD se transforme en simple câble passif. Il reste toutefois possible, lorsque la box est raccordée à un ampli, de bénéficier au minimum du post-traitement en le raccordant à l'une des sorties HDMI de ce dernier.

Terminons enfin par aborder l'efficacité du câble en utilisateur jeux vidéo, et force est de constater que là aussi la surprise est de mise, les résultats sont excellents et la puce ne génère aucun retard à l'affichage, nos mesures d'input lag le confirment. Voici quelques photos pour étayer nos propos :

HDElite ActiveHD
Samsung 65HU7500 + PS4 / Samsung 65HU7500 + PS4 + Processing HDElite ActiveHD
Survolez l'image avec le curseur de votre souris

HDElite ActiveHD
Samsung 65HU7500 + PS4 + Processing HDElite ActiveHD

HDElite ActiveHD
BenQ W1500 + PS4 / BenQ W1500 + PS4 + Processing HDElite ActiveHD
Survolez l'image avec le curseur de votre souris

Conclusion

HDElite a réussi son pari, sans aucune contestation possible, l'ActiveHD s'impose comme le processeur vidéo de référence pour les petits budgets. À moins de 100 euros, il est tout bonnement impossible aujourd'hui de trouver mieux. D'autant plus lorsque l'on considère que les performances du chipset Marseille viennent talonner, voire dépasser les scalers et traitements vidéo intégrés à certains téléviseurs et projecteurs, y compris sur le secteur haut de gamme. Le HDElite ActiveHD trouvera très facilement son public, son succès est assuré étant donné son excellent rapport qualité/prix. Tout n'est pas parfait comme nous l'avons évoqué tout au long de cet article, le câble ayant parfois tendance à en faire légèrement trop sur certaines textures ou contours, tout comme l'on dénoncera sa tendance à renforcer dans certains cas le bruit vidéo. Néanmoins, dans l'ensemble il reste bien difficile de faire la fine bouche.

Malheureusement, le bilan est légèrement terni par les problèmes auxquels nous avons dû faire face au long de nos essais, les bugs rencontrés avec le Samsung HU7500 en lecture Blu-ray posant de très nombreuses questions sur la compatibilité du câble avec d'autres modèles éventuellement équipés de l'interface Silicon Image. Il semble tout de même étonnant qu'aucune procédure de vérification n'ai été menée par Marseille, une chance que nous ayons encore le téléviseur en notre possession au moment du test...

La note finale

Ce que l'on aime Ce que l'on regrette
  • Superbe upscaling 1080p et UHD 2160p
  • Un processing redoutable d'efficacité
  • Gain en relief et en profondeur d'image
  • Plans 3D mieux détachés
  • Très bons résultats sur les jeux
  • Le rapport qualité/prix imbattable
  • Pass-through 4K/60 Hz
  • Compatibilité Deep Color, CEC, ARC, etc.
  • Upscaling limité à 4K/30 Hz maximum
  • Désentrelacement et processing inactifs en 1080i
  • Image un peu trop dure sur certains textures de peau
  • Risque de ringing et doubles contours si traitement vidéo interne n'est pas débrayable (exemple : Samsung)
  • Nombreux bugs en lecture Blu-ray sur les interfaces Silicon Image HDMI 2.0/HDCP 2.2
Facebook Twitter