Pioneer BDP-LX55

Traitement vidéo et upscaling 1080p

Abordons le chapitre le plus important, celui du traitement vidéo. Certes, un qui propose une bonne base multimédia est intéressant, mais avant tout, on attend d'un lecteur une excellente qualité d'image sur le Blu-ray, mais aussi sur le DVD. Revenons sur la structure de ce traitement vidéo qui est donc géré par un SoC Mediatek MT8555 + un processeur vidéo Marvell (sûrement un Kyoto G2) et son traitement Qdeo qui propose en théorie un upscaling 1080p et désentrelacement de qualité, des filtres d'amélioration sur la vidéo SD et HD et donc sur le DVD et le .


Filtres vidéo : malheureusement l'OSD reste affiché et ne permet pas de bien voir les corrections en temps réel

Le SoC Mediatek se charge donc de toute la partie décodage multimédia (FLAC, MKV, Blu-ray, DVD, etc), mais permet aussi de faire un upscaling 1080p et d'appliquer quelques filtres paramétrables (nous l'avons vu entre autres sur le lecteur BD-S1067 qui n'embarque que ce SoC et pas de scaler de type Marvell en postprocessing). En théorie, la présence du Marvell permettrait de recevoir les flux vidéo une fois décodés, non traités de la part du Mediatek et d'upscaler en 1080p et d'appliquer des filtres d'amélioration, puisque le Marvell est bien plus performant de ce côté là que le Mediatek.

Qualité de décodage vidéo du Mediatek MT8555

Jusqu'à présent, les lecteurs équipés de Mediatek proposaient une excellente qualité de décodage multimédia, DVD et Blu-ray. Il s'agit d'un des SoC les plus performants du marché. On retrouve cette qualité de décodage intrinsèque du Blu-ray sur ce , avec une image par défaut qui propose un très joli piqué qui donne une image texturée au grain particulièrement fin. Cela dit, on aperçoit tout de même la présence de bruit résiduel, souvent très léger sur les meilleurs titres Blu-ray, et surement dû à la qualité moyenne de l'alimentation qui produit un courant avec quelques impuretés.


Blu-ray La Ligne Rouge : un peu de bruit résiduel

L'image est vraiment très belle, très typée cinéma, détaillé et propose du relief. On regrette juste qu'elle soit légèrement moins précise que sur les sur des TV de grandes tailles comme sur le 65HX920 utilisé ici pour les tests, ou (surtout) sur un projecteur comme le DLA-X30 (qui en plus ne gère pas très bien le bruit vidéo). Le contraste intra-image est également très bon, meilleur que beaucoup de lecteurs Blu-ray entrée de gamme, mais là aussi, la dynamique de l'image est légèrement en retrait par rapport aux lecteurs Blu-ray haut de gamme.

Rien à dire sur la fluidité avec le Blu-ray, le mode 24p marche parfaitement, l'autoframerate également (en mode 1080/24p) qui bascule très bien en 50p ou 60p avec le DVD (25 im/s) ou même avec les vidéos issues de la TNT. Toutes les vidéos sont dans leur cadence native ce qui offre une parfaite fluidité.
Avec le Blu-ray, la colorimétrie est neutre, je ne note aucune dérive, pour un rendu fidèle, des couleurs naturelles et justes, et surtout une excellente lisibilité dans les scènes sombres. Peut-être un des petits plus de ce lecteur sur certains haut de gamme, les noirs ne sont absoulement pas bouchés ! Ce n'est par contre malheureusement pas le cas sur le DVD qui, étrangement, affiche de gros problèmes chromatiques, de désentrelacement, et de mise à l'échelle ...

Les filtres d'amélioration du Marvell

Le filtre d'accentuation des détails (Sharpness) est  très efficace, pas ultra puissant, mais juste assez fin pour offrir un résultat superbe. Il propose 8 paliers qui permettent des réglages précis, avec une amélioration graduelle redoutable, qui apportent plus de relief, de profondeur à l'image et des contours mieux définis, un meilleur détachement des personnages et objets en premier plan. Cependant, nous aurions aimé avoir la possibilité de pousser ce filtre encore plus loin en accentuation, mais comme ce lecteur souffre d'un peu de bruit résiduel, certains titres touchés eux aussi par du bruit vidéo peuvent souffrir de ces filtres d'accentuation qui mettront plus en avant les défauts de l'image. Notons que malheureusement il n'est pas possible de programmer plusieurs profils de traitement vidéo que l'on pourait rapidement associer à une utilisation Blu-ray, DVD, ou sur la lecture de vidéos SD ou HD. Il faudra donc constamment retravailler le traitement à chaque utilisation pour optimiser la qualité d'affichage.

Capture sans et avec filtre Sharpness (Blu-ray Tree of Life) :
Un filtre très efficace, fin, mais il manque quelques degrés suplémentaires...




Le réducteur, ou plutôt LES filtres réducteurs de bruits sont par contre plutôt décevants, corrigent que très (trop) peu les remontées de bruits vidéos, et floutent un peu l'image, et même avec les filtres poussés à fond du bruit restera visible alors que certains filtres réducteurs de bruits comme ceux des processeurs HQV sont bien plus performants (ils arrivent à corriger le bruit sans trop flouter l'image). Pourtant, l'idée semblait bonne avec quatre filtres réducteurs de bruit indépendants, mais pour le coup on aurait préféré 1 seul filtre, mais plus efficace. Bref, de toute façon, ce genre de filtres dégrade le piqué naturel d'une image.

Le désentrelacement 1080i est tout simplement exceptionnel ! C'est simple, je n'ai jamais vu si peu de jaggies (effet d'escalier) sur un désentrelacement. Le plus performant testé actuellement ! Mais c'était sans compter quelques bugs étonnants ! En effet, en faisant passer un benchmark HQV 1080i j'ai pu constater que quand il passé c'était absolument parfait, mais quelques fois le désentrelacement se désactive lors de la navigation dans un fichier vidéo. Je ne parle même pas du désentrelacement des sources SD qui bug et alterne l'excellent avec le catastrophique !

Upscaling 1080p : LA grosse déception de ce lecteur !

L'upscaling 1080p est LA partie la plus décevante de ce lecteur et elle est du à plusieurs facteurs. D'autant plus décevante qu'avec la présence du Marvell on aurait pu penser que ce serait l'une de ses qualités. C'est simple, on obtient une meilleure qualité en laissant la TV Sony gérer l'upscaling d'un DVD que ce que propose ce lecteur.

Upscaling TV sony, puis celui du Pioneer




Premièrement, comme dit plus haut, le désentrelacement est quelques fois catastrophique, les artefacts de compression sont très mal corrigés, la mise à l'échelle manque cruellement de détails, et pour couronner le tout, les DVD affichent des problèmes chromatiques (comme avec un projecteur dont l'alignement des pixels RVB serait mal fait). A l'oeil, cela se traduit par des contours rouges ou verts autour des personnages ou objets en premier plan (voir le visuel) et une image qui perd grandement en précision.

Bugs sur le désentrelacement :
Même une fois réglé sur Montion et désactivé le traitement Cinema Precision, des fois ça passe, des fois non comme vous pouvez le voir. Quand ça passe c'est très performant, sur le 576i comme sur le 1080i.





Problèmes chromatiques sur le DVD :
Décalage magenta sur le 1er visuel et vert sur le 2e (au niveau de la main)



Certains diront que les DVD sont dépassés, mais pour ma part c'est une grosse déception, car lorsque je vois revivre de vieux DVD grâce à un upscaling aussi remarquable que celui des OPPO ou des RX-A3010, c'est vraiment bluffant et ça donne envie de ressortir de vieux titres qu'on ne trouve pas en Blu-ray. Sur les vidéos SD, c'est le même constat, et même pire dans certains cas. C'est tout de même inacceptable de sortir un lecteur à ce prix avec un upscaling aussi mauvais ! Surtout que Pioneer n'a toujours pas proposé de mise à jour, et que par le passé, le suivi des appareils n'était pas son fort...

Bernchmark HQV 2.0

Nous avions l'habitude de réaliser un benchamrk HQV en Blu-ray, mais devant les résultats catastrophiques proposés par la lecture des DVD, nous avons voulu nous rendre compte de ce qu'il en était avec un Benchamrk HQV sur le DVD également. Autant dire que le lecteur s'est montré plus qu'impressionnant sur tout ce qui est détection de cadences (framerate) et Pull-Dow, précision des images 1080p et contraste.

Le désentrelacement est époustouflant sur du 1080i mais un peu buggué, et par contre il catastrophique sur le DVD. Avec le DVD, comme vous pouvez le voir sur ces captures, en activant dans les filtres vidéos "Prog.Motion", la vidéo se lisse, mais se floute un peu également, et en activant "Still" le désentrelacement devient inactif, il en est de même lorsque l'on active le "Pure Cinema". Donc avec le DVD, les meilleurs résultats ont été obtenus en mettant "Prog.Motion" sur Auto, et en désactivant le "Pure Cinema", mais même comme ça, le désentrelacement est trop instable et bug.

Ce Benchmark HQV met également en évidence l'inefficacité des filtres réducteurs de bruit, le bruit résiduel trop visible sur cette platine, mais aussi l'excellente précision de l'image HD, la fluidité, et l'efficacité des réglages de contraste, la fluidité et la réactivité de la platine sur la détection de cadences.

Chaptitre Test Max
Oppo
BDP-93EU
Yamaha
BD-S1067
Pioneer
BDP-LX55
Sony
BDP-S470
Conversion Vidéo
Video
Resolution
Dial 5 5
5
5
 4
Dial with Static Pattern 5 5
4
5
 5
Gray Bars 5 5
5
5
 2
Violin
5 5
5
5
 5
Film
Resolution
Stadium 2:2 5 5
0
5
 3
Stadium 3:2 5 5
5
5
 5
Overlay
On Film
Horizontal Text Scroll 5 3
5
5  3
Vertical Text Scroll 5 5
5
5
 3
Cadence
Response Time
Transition to 3:2 Lock 5 5
5
5
 5
Transition to 2:2 Lock 5 5
5
5
 3
Multi-Cadence 2:2:2:4 24 FPS DVCam Video 5 5
5
5
 0
2:3:3:2 24 FPS DVCam Video 5 5
3
5
 3
3:2:3:2:2 24 FPS Vari-Speed 5 5
5
5
 3
5:5 12 FPS Animation 5 5
5
5
 0
6:4 12 FPS Animation 5 5
5
5
 0
8:7 8 FPS Animation 5 5
5
5
 0
Color
Upsampling Errors
Interlace Chroma Problem (ICP) 5 5
2
5
 5
Chroma Upsampling Error (CUE) 5 5
2
5
 5
Réduction du bruit et des artefacts
Random
Noise
SailBoat 5 5
5
2
 2
Flower 5 5
5
2
 2
Sunrise 5 5
5
2
 2
Harbour Night 5 5
5
2
 5
Compression
Artifacts
Scrolling Text 5 5
5
5
 3
Roller Coaster 5 5
5
5
 3
Ferris Wheel 5 5
5
3
 3
Bridge Traffic 5 5
5
3
 3
Upscaled
Compression
Artifacts
Text Pattern 5 5
3
3
 0
Roller Coaster 5 5
3
3  0
Ferris Wheel 5 3
3
3
 0
Bridge Traffic 5 3
3
3
 0
Mise à l'échelle et amélioration de l'image
Scaling
and Filtering
Luminance Frequency Bands 5 5
5
5
 2
Chrominance Frequency Bands 5 5
5
5
 2
Vanishing Text 5 5
5
5
 5
Resolution
Enhancement
Brook, Mountain,
Flower, Hair, Wood
15 15
10
15
 15
Processing annexes
Contrast
Enhancement
Theme Park 5 5
5
5
 2
Driftwood 5 5
5
5
 5
Beach at Dusk 5 5
5
5
 5
White and Black Cats 5 5
5
5
 5
Skin Tone
Correction
Skin Tones 10 7
7
7
 7
             
  Total Score 210 197 182 157
125
Facebook Twitter
2 réactions !