L.A. Confidential

L.A. Confidential
tests-blu-ray
Trois flcs, une call-girl, un mystérieux millionnaire, un journaliste de tabloïd et le chef de la police : autant de personnages qui se croisent et se recroisent dans cette intrigue riche en secrets, en ambition, en romance et en humour.

Si l'on en croit les suppléments de cette édition Blu-ray, L.A. Confidential, a failli ne jamais voir le jour à cause de son manque de stars. 12 ans plus tard, ce film nous semble être un des castings les plus riches du cinéma moderne. Jugez plutôt.  Russell Crowe : Oscar du meilleur acteur, Kevin Spacey : Oscar du meilleur acteur, Kim Basinger : Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle (Pour L.A. Confidential, justement), James Cromwell (un de ces acteurs qu'on voit partout mais dont on oublie le nom), Guy Pearce ou Danny De Vito.

Mais résumer L.A. Confidential à son casting serait terriblement réducteur tant il vit surtout par son histoire, parvenant à faire évoluer ses personnages sans les mettre ostensiblement en avant. Renouant avec le film noir, cette adaptation de James Ellroy nous emmène dans les bas-fonds de la cité des anges, la face cachée de ce décor de carte postale entre prostitution organisée, flics verreux et corruption à tous les niveaux. Là où le film réussit admirablement son pari, c'est dans le portrait d'hommes et de femmes qui sont tout sauf manichéens. Aucun n'est tout noir où tout blanc et cette faune évolue devant nos yeux en passant du gris clair au gris foncé.

La reconstitution des années 50 (décors, costumes, jazz...) est superbe et l'immersion est immédiate. Ce film, d'une force incroyable, reste encore aujourd'hui une référence du genre et un véritable tremplin pour la carrière de ses interprètes.

Publié le 22 avril 2009
       
Pierre Dubarry
Journaliste spécialisé