Entre les murs

Entre les murs
tests-blu-ray
François est un jeune professeur de français dans un collège difficile. Il n'hésite pas à affronter Esmeralda, Souleymane, Khoumba et les autres dans de stimulantes joutes verbales, comme si la langue elle-même était un véritable enjeu. Mais l'apprentissage de la démocratie peut parfois comporter de vrais risques.

Palme d'or du dernier festival de Cannes, nominé aux Oscars (catégorie Meilleur Film Etranger), une récompense lors de la dernière cérémonie des Césars (catégorie Meilleur Scénario), Entre les murs est indéniablement LA surprise de l'année écoulée. S'appuyant sur un casting majoritairement amateur, le film a su extraire la matière du roman de François Bégaudeau pour en faire le succès que tout le monde connaît.

Et ce succès est mérité car, au delà de toute considération artistique, ce film est une tranche de vie, un morceau de ce qu'est, aujourd'hui, la vie de ce qu'on appelle pudiquement les quartiers sensibles. Que ce soit les collégiens ou les professeurs, comédiens amateurs jouant (à peu près) leur propre rôle, l'interprétation est de qualité, pleine d'honnêteté et de sincérité. Alors bien sur, ça n'est pas du Shakespeare, mais dans la mesure où, au bout de 2 heures, on a un peu plus l'impression de comprendre, de partager et de s'expliquer cette réalité, la mission semble remplie.

On est, malgré tout, plus proche du documentaire que de la fiction dont, au final, le scénario laisse plutôt indifférent. On accrochera plus à quelques tranches de vie qu'à l'histoire qui globalement reste assez peu palpitante.

Au final, Entre les murs nous fait rire, nous choque, nous navre parfois mais en tous les cas ne nous laisse pas indifférent.

Publié le 03 avril 2009
       
Pierre Dubarry
Journaliste spécialisé