HD Vinyl : une nouvelle génération de vinyles Haute Résolution

HD Vinyl : une nouvelle génération de vinyles Haute Résolution
actualites
Il y a quelques jours, une société autrichienne annonçait avoir déposé un brevet pour le HD Vinyl, une nouveau procédé de pressage plus rapide, plus efficace, mais qui offrirait également une qualité audio deux fois supérieure.



Même si les chiffres restent encore largement inférieurs au CD et streaming, les ventes de disques vinyles sont en constante progression ces dernières années. Une nouvelle donne dont profitent aujourd'hui les majors et les fabricants, et qui pourrait connaître une seconde jeunesse avec le HD Vinyl.

Là ou l'actuelle méthode de pressage repose sur une matrice, autrement dit un tampon associé à un système électromagnétique qui imprime un sillon sur un disque en métal à l'aide d'un burin en diamant monté sur un stylet chauffant, un système électromagnétique se chargeant ensuite de faire vibrer la tête de gravure en fonction du signal sonore, la société autrichienne Rebeat compte s'appuyer sur un système de modélisation 3D, et remplacer le burin par un faisceau laser pulsé, ce qui permettrait une gravure plus précise des sillons, tandis que l'angle de gravure à 90 degrés permettrait d'éliminer la distortion. Mais pour l'industrie, le principal avantage réside dans la réduction des coûts et du temps de production des matrices, estimé entre 50 et 60% par Rebeat.

La bonne nouvelle, comme l'indique le CEO de Rebat, Guenter Loibl, est que les disques HD Vinyl seront compatibles avec n'importe quelle platine, certains spécificités de cette nouvelle méthode de gravure seraient toutefois mieux appréhendées par les futures platines compatibles HD.
Publié le 18 mars 2016
       
Pierre Dubarry
Journaliste spécialisé

Réagissez !
 Les notifications de nouveaux commentaires sont uniquement accessibles en mode connecté.

4 Réactions
Claw441
le 18/03/2016
Le nouvel Omo il lave plus blanc que blanc aussi, faudrait peut être déjà que les enregistrements soient de meilleurs qualité avec un DR qui tienne la route !
Pierre
le 18/03/2016
Très juste Claw... malheureusement, la réalité aujourd'hui c'est que les masters sont ajustés pour être audible sur un maximum d'appareils et différents cas d'utilisation (personnel, radio, commercial, etc.), ce qui explique malheureusement ces faibles valeurs de DR. Ce n'est pas valable pour toute la musique produite aujourd'hui, le classique et le jazz/blues restent encore plutôt bien épargnés même si l'on trouve sans problème des studio masters 44/24 ou 96/24 avec des valeurs de DR très faibles sur certaines productions, ce qui pour le coup est beaucoup moins justifiables. La loudness war est un vaste, très vaste sujet...
prim
le 18/03/2016
Bon OK,a la première lecture pourquoi pas,un peu plus de précision...Mais la lecture se fait via un diamant qui lui,creuse au fur et a mesure le sillon...et d'autant plus quand tu scratch.A moins que la matière ne soit plus du vinyle.A voir.
Titan
le 21/03/2016
je ne vois pas bien l'intérêt de revenir au vinyle ... Usure et vieillissement du support, système mécanique ... Le numérique n'est pas assez fidèle? Ou ce serait juste par nostalgie?
nos derniers commentaires